Archives de catégorie : Actualités dumasiennes

« Écriture de la Révolution et utopie chez Alexandre Dumas père : Création et Rédemption »

Julie Anselmini
« Écriture de la Révolution et utopie chez Alexandre Dumas père : Création et Rédemption »

Francofonia, n° 81 : « L’utopie sociale dans la littérature française du XIXe siècle », dir. B. Diaz et A. Silvestri, automne 2021, p. 123-138

Résumé
L’article examine la représentation de l’utopie et son questionnement dans Création et Rédemption, le tout dernier grand roman de Dumas Père. L’auteure étudie d’abord la figure singulière d’utopiste qu’incarne Jacques Mérey, le héros du roman ; elle envisage ensuite la représentation et l’analyse de l’utopie révolutionnaire et de ses dérives proposées par le romancier, avant de se demander ce qu’il advient après 1793 de l’utopie aux yeux de Dumas, et de poser plus frontalement la question des fonctions de l’écriture dumasienne au regard des aspirations de ce « républicanisme de cœur, quasiment utopique » qui caractérise l’écrivain.

« De la reconstitution du passé… »

Isabelle Safa
« De la reconstitution du passé. La chasse comme métaphore de l’enquête dans quelques romans d’A. Dumas »

dans
Histoires de chasse. Traces et traques dans la littérature du XIXe siècle, dir. B. Marquer et E. Reverzy, Paris, Classiques Garnier, 2021, p. 57-73

Site de l’éditeur

Résumé
Le motif de la chasse est récurrent dans la fiction dumasienne, où il métaphorise une activité herméneutique : la mise en scène de personnages de chasseur, d’enquêteur et de médecin aux pratiques convergentes montre la chasse comme un régime de savoir, qui met en œuvre des compétences spécifiques en vue de débusquer la vérité par la reconstitution d’événements passés. Dumas rapproche ce travail d’enquête de celui de l’historien, légitimant ainsi sa prétention de romancier à faire de l’histoire.

Correspondance générale. Tome V

Alexandre Dumas
Correspondance générale. Tome V
Édition de Claude Schopp
Paris, Classiques Garnier, coll. « Correspondances et mémoires », 2021
EAN : 9782406110446
804 pages
59 €

À l’heure où le créateur des mythes littéraires que sont Les Trois Mousquetaires ou Le Comte de Monte-Cristo a retrouvé l’importance littéraire qui est la sienne, l’édition de sa Correspondance générale jette sur lui et sur les mouvements artistiques de son temps un regard neuf et éclairant.

Table des matières

« Le Procès de Monte-Cristo, essai de critique judiciaire… »

Caroline Julliot
« Le Procès de Monte-Cristo, essai de critique judiciaire, ou Comment peut-on juger un héros de roman populaire ? »

Fabula-LhT, n° 25 : « Débattre d’une fiction », dir. Marc Escola, Françoise Lavocat et Aurélien Maignant, janvier 2021

Disponible en ligne

Résumé
Faire le procès d’un personnage de fiction, est-ce possible, et surtout, de quel point de vue est-ce pertinent ? Partant des recherches déjà abondantes sur les rapports entre droit et littérature, cet article vise, à travers le cas particulièrement problématique du Comte de Monte-Cristo, à poser les bases méthodologiques de la critique judiciaire – branche en pleine expansion de la critique policière théorisée par Pierre Bayard depuis Qui a tué Roger Ackroyd ? (1998). Et démontre que, même dans un roman dit populaire, censé se définir par une intrigue séparant clairement les bons et les méchants, il est bien plus difficile qu’on ne le croirait de parvenir à un verdict assuré.